Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 

VU SUR LE WEB



Centre d’essais Ford de Lommel



En réalisant notre dossier sur l'état des routes au Québec, on a découvert qu'il existait un circuit de test automobile un peu spécial, en Belgique. À Lommel, le constructeur utilise pour ses essais une piste de 1,9 km criblée de trous (« des répliques exactes de certains des pires nids-de-poule du monde », rien que ça) et arborant une centaine « d’imperfections » dangereuses, inspirées des routes de 25 pays (pavés, graviers, dos d’âne…). Gageons que les routes montréalaises y ont servi de modèle…

En plus de savoir conduire toutes seules, les voitures du futur pourront probablement encaisser les nids-de-poule sans risquer d’y laisser leurs jantes. En 2017, Ford a déjà équipé certains de ses modèles d’un système de caméras embarquées permettant de détecter les cratères et d’ajuster la suspension en conséquence.

   


Pour en savoir davantage sur les solutions proposées par les chercheurs quant à l'état des routes, consultez notre numéro avril-mai 2018. Abonnez-vous dès maintenant à l'édition papier ou numérique.


 

16/04/2018
Groupe Colas https://youtu.be/Ufhz_OViG3I



Visualiser les insectes au scanner



Des chercheurs de l'université Western, en Ontario, ont utilisé une technique d'anesthésie inédite pour visualiser au scanner l'intérieur d'insectes vivants. Le secret?  Un flux de CO2 qui empêche l'insecte de respirer temporairement et entraîne une hypoxie réversible, permettant d'obtenir des images nettes. Sur la vidéo, un doryphore de la pomme de terre (Leptinotarsa decemlineata) "évanoui", visualisé par tomographie classique aux rayons X, qui offre une résolution de 10-100 μm.

"L'utilisation de CO2 pendant l'acquisition d'images de tomographie induit une immobilisation globale sécuritaire, répétable et temporaire permettant de visualiser des insectes vivants en 3D sans avoir d'artefacts liés aux mouvements", expliquent les auteurs dans leur publication.







 
12/09/2017
Western university https://youtu.be/6zH4KAX3ER8



Voilà comment on imprime un immeuble



La liste des matériaux pouvant être utilisés en impression 3D ne cesse de s'allonger: plastiques en tout genre, métaux, verre...

Des chercheurs du MIT proposent même de se servir de l'impression 3D pour construire un immeuble. Ils présentent ici le système qu'ils ont mis au point pour imprimer différents matériaux utiles en construction, et qu'ils décrivent dans le journal Science Robotics.

Le système consiste en un véhicule doté d'un grand bras robotisé, au bout duquel est fixé un bras plus petit, pouvant être contrôlé avec une grande précision, et dont l'embout peut imprimer du béton ou de la mousse isolante, par exemple.

Lire le communiqué pour en savoir plus.
28/04/2017
MIT https://youtu.be/8zt_3Gs1ksg